#MeToo: Woody Allen, le parfait coupable?

#MeToo: Woody Allen, le parfait coupable?

Rien n’est simple. Sauf à Hollywood, où depuis que le vent a tourné, on ne veut plus prendre aucun risque. Et où le sacrifice de Woody Allen, qui ne pèse ceci dit pas bien lourd dans l’industrie américaine, est un moindre mal. Il n’empêche : le mal est fait. A tort ou à raison, Woody Allen, innocenté par la justice, est coupable, a tranché la rumeur, qui a mis au pas l’industrie du film.

Tel l’un de ses héros de pellicule, souvent pris dans des drames cornéliens au détour de comportements pas nets, Woody Allen est donc aujourd’hui… présumé coupable. C’est le parfait accusé. Il paie au prix le plus fort les conséquences de la chasse aux « sorciers » entamée il y a un an aux lendemains de l’affaire Weinstein.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct