Communales à Uccle: le MR de Boris Dilliès, le CDH et…

Il sera difficile de détrôner Boris Dilliès (MR), proteur d’un signal de renouveau de la classe politique uccloise.
Il sera difficile de détrôner Boris Dilliès (MR), proteur d’un signal de renouveau de la classe politique uccloise. - Dominique Duchesnes.

La couleur d’Uccle, à n’en pas douter, c’est le bleu. Le bleu roi, le bleu profond, celui du drapeau français aussi. Pour certains, Uccle, c’est aussi un petit morceau d’une vieille France attachée à sa fortune. Alors logiquement, depuis des années, les libéraux dominent la politique communale. Mais les bleus ucclois ne restent pas sur leur petite île. Leur majorité, qu’elle soit absolue comme en 2012, ou assez confortable pour faire d’eux la première force politique comme les autres années, ils l’ouvrent toujours à deux partis. Au fil du temps, le bleu s’est donc teinté de rouge, d’amarante ou d’orange. Seul le vert ne s’est jamais mélangé mais il ne faut jamais dire jamais. Cependant, pour ces élections de 2018, les contours de la nouvelle majorité uccloise se dessinent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct