A Liège, un divorce possible entre PS et CDH

PS, CDH, MR, Vert-Ardent, PTB
? Tous à la conquète de l’hôtel de ville liégeois.
PS, CDH, MR, Vert-Ardent, PTB ? Tous à la conquète de l’hôtel de ville liégeois. - Dominique Duchesnes.

Publifin ici, Gial et Samusocial là-bas (entendez, à la capitale), le parti socialiste a déjà connu meilleur karma qu’en 2017 et 2018 : l’enjeu sera, au lendemain du 14 octobre, de préserver ses 80 maïorats en Wallonie et à Bruxelles.

Certes, ce n’est pas à Liège que cet enjeu est le plus grand : à en croire de récents sondages, le PS a relativement bien pansé ses blessures et rien ne laisse supposer que le bourgmestre en titre, Willy Demeyer – qui, il y a un an, a eu le bon sens de quitter toutes ses fonctions périphériques pour se réserver à la Cité ardente – souffrira dans sa chair des combats à fleurets non mouchetés qui font rage autour de la rue Louvrex, siège de Publifin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct