Des migrantes en proie à la violence dans les camps grecs de l’exil

Les femmes migrantes qu’Amnesty a rencontrées sont inquiètes pour elles et leurs enfants.
Les femmes migrantes qu’Amnesty a rencontrées sont inquiètes pour elles et leurs enfants. - AFP.

Monica Costa Riba est chargée de campagne pour Amnesty International, spécialiste des questions relatives aux droits des femmes. Depuis le mois de mars 2017, elle a récolté les témoignages de dizaines de femmes dans des camps pour réfugiés en Grèce. Ceux-ci sont repris dans un rapport intitulé « I want to decide my future : Uprooted women in Greece speak out ». Monica Costa Riba se trouve actuellement dans le « hotspot » surpeuplé de Moria, à Lesbos.

Quels sont les dangers auxquels sont exposées les femmes lors de l’exil ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct