Philippe Nyssen, l’aventure d’un Belge se lançant dans le fromage en Russie

Les fromages de Fréderic Piston (à gauche) et Philippe Nyssen (à droite) étaient en dégustation pendant la coupe du monde.
Les fromages de Fréderic Piston (à gauche) et Philippe Nyssen (à droite) étaient en dégustation pendant la coupe du monde. - D.R.

C’est une histoire où se mêlent hasards et flair. Mais la « success story » de Philippe Nyssen, lancé fortuitement dans les affaires fromagères en Russie, est encore inachevée. Développeur immobilier à Moscou, ce Belge ne s’imaginait pas se retrouver à produire crottins, bouchons et autres spécialités au lait de vache. Crises politiques et opportunités économiques en ont décidé autrement. En 2014, au début du conflit ukrainien, l’Europe a pris des mesures pour punir la Russie. En représailles, le Kremlin a imposé un embargo sur l’importation de nombreux produits alimentaires européens. C’est à ce moment que Philippe Nyssen a vu une niche s’ouvrir : la fabrication sur place de fromages, l’une de ces denrées européennes soudainement interdites.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct