Bruxelles-Ville: le piétonnier a déplacé une partie de la pollution

Pour les écologistes, une partie au moins de la pollution du piétonnier s’est reportée sur les axes avoisinants.
Pour les écologistes, une partie au moins de la pollution du piétonnier s’est reportée sur les axes avoisinants. - Bruno Dalimonte/Le Soir.

Il y a quelque chose qui flotte dans l’air bruxellois et il vaut mieux ne pas y mettre son nez. Il y a quelques mois, les partis Ecolos et Groen de la Région bruxelloise rendaient publics les résultats de mesures du dioxyde d’azote (NO2) réalisées dans 12 communes bruxelloises. La méthodologie est analogue à celle que Greenpeace a suivie en août et septembre en Wallonie : 320 tubes de mesure placés en façade, un mois de mesure (entre février et mars) dont les résultats sont traduits en une moyenne annuelle afin d’établir une comparaison avec la norme légale.

Le NO2 est avec le « black carbon » un des polluants les plus exemplatifs du trafic automobile.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct