Grand Baromètre: la N-VA poursuit sa descente, et se rend plus contournable pour 2019

S’il est toujours hasardeux de donner une explication pour chaque intention de vote, on peut émettre l’hypothèse que le déclin de la N-VA fait suite à quelques erreurs d’appréciation des dirigeants du parti.
S’il est toujours hasardeux de donner une explication pour chaque intention de vote, on peut émettre l’hypothèse que le déclin de la N-VA fait suite à quelques erreurs d’appréciation des dirigeants du parti. - Belga.

Sale temps pour les nationalistes. Selon le Grand Baromètre Le Soir-RTL-Ipsos-Het Laatste Nieuws-VTM le parti de Bart De Wever perd 1,5 point de pourcentage par rapport à juin dernier et recueille désormais 25 % des intentions de vote.

On est loin du sommet atteint dans notre sondage de mars dernier, où la N-VA plafonnait à 31,3 %. Il s’agissait alors de son meilleur score depuis les élections de 2014 où, rappelons-le, le parti flamand avait recueilli 32,4 % des suffrages. La N-VA reste cela dit le premier parti de Flandre, et de loin. Le premier poursuivant, le CD&V arrive derrière avec 17,2 % des intentions de vote. Mais l’écart entre les deux grands n’a jamais été aussi réduit depuis les élections.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct