Thierry Klifa: «La façon de résister est de s’adapter au système et ne pas céder aux sirènes»

«
Les diffuseurs sont plus enclins à financer les films de gens qui ont une notoriété sans se soucier de la dimension cinématographique du projet.
»
« Les diffuseurs sont plus enclins à financer les films de gens qui ont une notoriété sans se soucier de la dimension cinématographique du projet. » - FIFF

Ancien journaliste de Studio magazine devenu réalisateur (Une vie à t’attendre, Le héros de famille, Les yeux de sa mère), Thierry Klifa connaît bien le Festival de Namur. L’an dernier, il y présentait Tout nous sépare accompagné du rappeur-acteur Nekfeu. Le voir présider le jury cette année n’était cependant pas une évidence puisque pendant près de 15 ans, il s’est interdit de participer à des jurys. « J’en avais marre de donner mon avis » dit-il. Mais là, il a l’impression de « rattraper près de quinze ans d’abstinence ! ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct