Tensions chez Ryanair: la CNE interpelle Charles Michel pour qu’il se saisisse de la problématique

©EPA
©EPA

La CNE et son pendant flamand LBC ont adressé vendredi un courrier au Premier ministre Charles Michel afin de lui demander ce qu’il comptait entreprendre afin que Ryanair respecte «  de façon immédiate et non négociable  » le droit belge sur le travail. Les syndicats chrétiens déplorent une nouvelle fois l’impossibilité de négocier avec la compagnie aérienne irlandaise, écrivent-ils dans cette lettre que l’agence Belga a pu consulter.

A l’issue d’une rencontre récente avec le patron de Ryanair, Michael O’Leary, la commissaire européenne à l’Emploi, au Travail et à la Mobilité des travailleurs Marianne Thyssen avait déclaré que les législations nationales étaient immédiatement applicables et que cela était non négociable, soulignent la CNE et la LBC.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct