Dans quel cas peut-on parler de légitime défense?

D’après les premières explications du pompistes, les voleurs qu’il a surpris dans le magasin de sa station-service n’étaient pas armés.
D’après les premières explications du pompistes, les voleurs qu’il a surpris dans le magasin de sa station-service n’étaient pas armés. - Thomas Van Ass.

Il était 4 heures du matin, ce jeudi, lorsque la police de Comblain-au-Pont a reçu un appel de l’épouse d’un pompiste septuagénaire. Il avait été victime d’un vol, avait-elle expliqué, et il y avait eu des coups de feu. Deux minutes plus tard, alors que la patrouille était en route vers la pompe, un nouvel appel les alertait que le corps d’un homme grièvement blessé avait été déposé (par ses complices en fuite) devant la maison d’un médecin, non loin, rue de Poulseur. À l’arrivée des policiers, le jeune homme touché, vraisemblablement atteint d’une seule balle, était toujours en vie mais perdait énormément de sang. Malgré l’intervention rapide du Smur, il est décédé sur place. Immédiatement, précise la première substitute du parquet de Liège, Catherine Collignon, le magistrat de garde, le juge d’instruction, l’expert balistique et le médecin légiste ont été appelés sur les lieux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct