Ils travaillent gratuitement... pour de bonnes raisons

Thierry Willems, échevin PS à Herstal, ne touche pas de jeton de présence pour les conseils d’administration d’Urbeo.
Thierry Willems, échevin PS à Herstal, ne touche pas de jeton de présence pour les conseils d’administration d’Urbeo. - Herstal.be

On en a dénombré 159. Pour son enquête Remunero, Le Soir a listé au moins 159 sociétés majoritairement publiques (hors Flandre) qui ne payent pas leurs mandataires. Rien, nada, zéro euro en 2017.

Cela reste une exception. Il faut bien comprendre que, dans bien des cas, le mandataire à titre gratuit est aussi actif dans la « société mère ». Société faîtière qui, elle, rémunère son conseil d’administration (CA). Exemple avec Ethias, qui dispose de pas moins de 22 filiales où les administrateurs ne touchent rien.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct