Pontevedra, la ville qui a redonné l’espace public aux piétons

Les effets de cette nouvelle politique
: la circulation des véhicules a chuté de 97
% dans le centre historique et de 53
% dans toute la ville.
Les effets de cette nouvelle politique : la circulation des véhicules a chuté de 97 % dans le centre historique et de 53 % dans toute la ville. - Sara González Boutriau

Depuis Pontevedra

Pas de trottoirs, de feux rouges ni de passages piétons dans le centre de Pontevedra, une ville de 83.000 habitants située en Galice, dans le nord-ouest de l’Espagne. Les quelques voitures autorisées à circuler dans cette zone le font au rythme des passants et sans klaxonner. Ici, le piéton est roi et l’espace public appartient aux habitants. Depuis son élection au maïorat de la ville en 1999, Miguel Anxo Fernández Lores a mis en place une politique de mobilité favorisant les déplacements à pied et respectueux de l’environnement pour offrir aux habitants une ville propre et plus calme. Auparavant, il n’existait que quelques zones piétonnières. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct