Essen est passée du gris au vert

A Essen, les espaces verts font désormais partie du paysage.
A Essen, les espaces verts font désormais partie du paysage. - Pierre-Yves Thienpont.

Depuis Essen

Vu des toits de l’ancienne mine de Zollverein, difficile de croire que grouillent sous cette forêt plus de 580.000 habitants. Si ce n’est son centre-ville, la ville allemande d’Essen disparaît sous la canopée. De loin en loin, une vieille cheminée de briques ou un chevalement viennent percer l’horizon vert.

La vallée de la Ruhr est la plus grosse région industrielle du continent : charbonnages, industries métallurgique et sidérurgique forgent son passé et son paysage. Mais aujourd’hui, les souvenirs des façades noires et du ciel lourd de pollution se sont presque effacés des mémoires. En 2017, la Commission européenne a consacré Essen Capitale verte de l’Europe. Un miracle ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct