Ottignies-Louvain-la-Neuve: «Elle a adopté un parterre de fleurs, et moi un rond-point»

Dominique De Witte, à Céroux, a planté son rond-point d’arbres, arbustes, graminées et plantes vivaces.
Dominique De Witte, à Céroux, a planté son rond-point d’arbres, arbustes, graminées et plantes vivaces. - Dominique Duchesnes/Le Soir.

Dominique De Witte est l’heureux papa d’un rond-point. Ce n’est pas lui qui a conduit la pelleteuse et la bétonneuse, mais c’est bien de son cerveau qu’a émergé l’idée de planter toute sa partie centrale. « Je l’ai adopté il y a deux ans et demi », raconte-t-il, pas peu fier. Depuis huit ans, la commune d’Ottignies-Louvain-la-Neuve cède l’occupation et l’entretien de petites parcelles à ses habitants. Une petite soixantaine de terrains sont semés, arrosés, désherbés : fleuris ou à l’air sauvage, franchement artistiques ou voués à êtes mangés, immenses ou petit bac sur un trottoir. A Ottignies-Louvain-la-Neuve, on valorise sa verdure et on veut en profiter pour « recréer du lien », comme il convient de dire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct