Plusieurs associations appellent à manifester après le suicide d’un migrant à Vottem

Plusieurs associations appellent à manifester après le suicide d’un migrant à Vottem

Plusieurs associations ont lancé mardi un appel à manifester samedi autour du centre fermé de Vottem après avoir appris le suicide d’un migrant d’origine érythréenne. Pour l’Office des étrangers, le passage à l’acte de cet individu ne dit rien sur les conditions de vie dans le centre, jugées « excellentes ».

Le suicide aurait eu lieu au cours de la nuit passée. La personne était enfermée depuis environ quatre mois et souffrait énormément de sa détention, selon un communiqué signé par Médecins du Monde, le Ciré, le CNCD 11.11.11, la Ligue des droits de l’homme, le CRAPCE (Collectif de résistance aux centres pour étrangers), le CRER (Collectif contre les rafles et les expulsions) et la Plateforme de soutien aux réfugiés. Plusieurs témoignages le décrivent comme très dépressif et s’alimentant très peu, ajoutent les associations.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société