Etienne Davignon sur le démantèlement des centrales nucléaires: «Il n’y a pas à tortiller: la facture sera couverte!»

Etienne Davignon réfute le fait qu’Engie Electrabel soit en train  de dicter sa loi à l’Etat belge.
Etienne Davignon réfute le fait qu’Engie Electrabel soit en train de dicter sa loi à l’Etat belge. - Pierre-Yves Thienpont.

Engie Electrabel est-elle vraiment prête à régler la facture du démantèlement des centrales nucléaires et de la gestion des déchets ? Mardi matin, nos confrères de L’Echo et du Tijd ont fait naître le doute. Selon leurs informations, les négociations en cours entre le gouvernement et l’énergéticien seraient en passe d’aboutir à un allégement des obligations de ce dernier. Conseiller du président du conseil d’administration (Jean-Pierre Clamadieu) et de la CEO d’Engie (Isabelle Kocher), Etienne Davignon mène les discussions avec la ministre de l’Energie pour le compte du groupe français. Il réfute le fait qu’Engie soit en train « de dicter sa loi » à l’Etat belge, tout comme l’existence d’un « accord secret ». « Les deux sont faux », affirme-t-il.

Quel est l’état de la négociation ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct