lesoirimmo

Les productions belges grandissent sans la France

La première saison de la série «Zone blanche», une coproduction franco-belge diffusée en mars 2017 par la RTBF, a en partie été tournée  à Bruxelles, avec le soutien de Screen Brussels.
La première saison de la série «Zone blanche», une coproduction franco-belge diffusée en mars 2017 par la RTBF, a en partie été tournée à Bruxelles, avec le soutien de Screen Brussels. - D.R.

En 2017, l’investissement des télévisions privées dans la production de fictions et documentaires sur le territoire belge a diminué par rapport aux années précédentes. Une diminution que le Conseil supérieur de l’audiovisuel explique par « la baisse de la contribution de Be TV, résultant de la baisse d’investissement de Canal + France en Belgique francophone ». De quoi piquer notre curiosité. Et interroger les principaux intéressés.

Philippe Logie, directeur des Acquisitions chez Be TV, confirme cette tendance. « On observe une contraction des flux entre la France et la Belgique. Cela donne lieu à un ralentissement des projets entre les deux pays, même s’il en existe encore », souligne-t-il.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct