Communales 2018: le PS cède du terrain, mais reste premier parti au sud du pays

Elio Di Rupo emmènera, vraisemblablement, la liste PS aux fédérales de mai prochain. Objectif
: déloger la suédoise de Charles Michel.
Elio Di Rupo emmènera, vraisemblablement, la liste PS aux fédérales de mai prochain. Objectif : déloger la suédoise de Charles Michel. - Photo News.

Pour le PS, le vote du 14 octobre en Wallonie donne à voir un parti globalement en recul, un peu dans les proportions indiquées par les instituts de sondage (Ipsos, pour ce qui nous concerne) ces derniers mois ; pour autant, le parti d’Elio Di Rupo se positionne à nouveau en tête du classement du côté francophone.

Les socialistes sont en retrait eu égard aux communales et provinciales de 2012, et pour autant que le scrutin provincial représente un « baromètre » permettant d’évaluer le rapport de forces entre les partis à sept mois des législatives de mai 2019, on constate que leur parti perd, selon les données disponibles dimanche soir, autour de 7 points dans le Hainaut, 10 dans la province de Liège, 7 dans la namuroise.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct