Bizarre, bizarre, vous avez dit bis-ARTS?

«
La dévorée
».
« La dévorée ».

Chaque année, c’est un cap difficile à passer : accepter que l’été ait définitivement cédé la place à l’automne. Heureusement, en plus des couleurs flamboyantes sur les arbres, un autre phénomène de saison nous aide à égayer cette transition : le festival Bis-ARTS à Charleroi. Traditionnellement programmé autour de la Toussaint, l’événement carolo compense largement les jours plus courts et la menace d’un temps maussade par ses propositions atypiques et fantaisistes. Entre théâtre, cirque, musique et performances : Bis-ARTS fait plus fort qu’une citrouille grimaçante pour dérider la fin du mois d’octobre.

Depuis sa création en 1993 dans les rues de Charleroi, le festival prend un malin plaisir à dénicher des dispositifs étonnants pour déjouer sans cesse les attentes du spectateur.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct