La pauvreté, un risque pour un Wallon sur quatre et un Bruxellois sur trois

L’accès à un logement social est une problématique prégnante qui touche près de 80.000 francophones et 137.000 néerlandophones.
L’accès à un logement social est une problématique prégnante qui touche près de 80.000 francophones et 137.000 néerlandophones. - AVPRESS

Un marronnier, hélas ! Le 17 octobre, Journée mondiale de lutte contre la pauvreté, est désormais entré dans la « forêt » de ces jours dédiés à une thématique. Parce que celle-ci est devenue récurrente. Et cruciale, comme en témoignent les statistiques les plus récentes en la matière.

Ainsi, en Wallonie, un quart de la population (26,6 %) est exposé à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale, selon les dernières statistiques de l’Iweps, l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique. Et une personne sur cinq (21,2 %) vit sous le seuil de pauvreté. La situation est tout aussi alarmante en Région bruxelloise : « Un tiers des Bruxellois vivent avec un revenu inférieur au seuil de risque de pauvreté », signale l’Observatoire de la santé et du social (OSS) dans son « baromètre » annuel.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct