Communales 2018: davantage de femmes élues, mais pas beaucoup plus de femmes bourgmestres

La future bourgmestre de Molenbeek est la femme qui a recueilli le plus de voix de préférence.
La future bourgmestre de Molenbeek est la femme qui a recueilli le plus de voix de préférence. - Mathieu Golinvaux

L égalité entre les femmes et les hommes, c’est comme conduire une voiture sur une forte pente, nous avait un jour confié Isabella Lenarduzzi, fondatrice du réseau « Jump » pour un article. Si on n’a pas constamment le pied sur l’accélérateur, elle recule ! » Dans le registre politique, appuyer sur le champignon se concrétise par des dispositifs contraignants, visant, par exemple, à la parité sur les listes électorales. Le scrutin des communales était ainsi le premier à imposer le système de la « tirette » sur les listes, à savoir non seulement la parité mais aussi l’alternance entre les candidats et les candidates, afin d’éviter que la gent féminine ne se retrouve en queue de peloton… Un système payant : à Bruxelles, 48,8 % des élus sont désormais des élues, pour 41,5 % en 2012. Du côté wallon, on pointe à 38,6 % (contre 34,9 % en 2012) et à 43 % aux provinciales (contre 32,7 % en 2012).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct