lesoirimmo

Axel Tixhon, tombeur de Richard Fournaux

Dans le paysage politique général, un mayorat symbolique conquit par le CDH n’est pas une mince affaire. Mais, l’image d’Axel Tixhon auprès des Dinantais rencontrés est plutôt celle d’un homme d’ouverture, de dialogue, plutôt que d’étiquette politique.
Dans le paysage politique général, un mayorat symbolique conquit par le CDH n’est pas une mince affaire. Mais, l’image d’Axel Tixhon auprès des Dinantais rencontrés est plutôt celle d’un homme d’ouverture, de dialogue, plutôt que d’étiquette politique. - L.Sc.

Il est donc l’homme qui est parvenu à faire tomber le toujours très populaire Richard Fournaux et s’emparer des clés de la Ville de Dinant. Le nouveau bourgmestre n’est pas un inconnu en Haute-Meuse, ni d’ailleurs à Namur où il est lié à la vie académique. Il y est professeur à l’université, historien, grand spécialiste de la Première Guerre mondiale. Sa grande présence dans les médias à l’occasion des commémorations – Dinant est l’une des villes martyres – a sans doute contribué à asseoir sa popularité auprès d’un public qui ne suit pas la politique locale de très près. Bien sûr, il n’y a pas que cela. Axel Tixhon, qui défend les couleurs du CDH, est présent sur le terrain local, participe aux réunions publiques, bat le pavé sur la Croisette mais aussi dans les villages (alors que Richard Fournaux est plutôt associé au centre-ville dinantais).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct