Cordon sanitaire: l’extrême droite et l’extrême gauche dans le même sac?

A Charleroi, le PS et le PTB, emmenés par Paul Magnette et Sofie Merckx, étaient en négociations jeudi après-midi. © Photo News.
A Charleroi, le PS et le PTB, emmenés par Paul Magnette et Sofie Merckx, étaient en négociations jeudi après-midi. © Photo News.

La question revient en force : l’extrême droite et l’extrême gauche sont-elles comparables, et l’une comme l’autre condamnable politiquement ? Le Vlaams Belang et le PTB sont-ils les deux faces d’une même mauvaise pièce anti-démocratique ? Le « cordon sanitaire », par lequel on s’interdit de gouverner avec tout parti d’extrême droite, devrait-il s’appliquer aussi à l’extrême gauche ?

On voit la controverse suscitée par la tentation de la N-VA de s’allier au Belang ou à d’ex-responsables du parti de Filip Dewinter à Ninove et à Grimbergen. On voit aussi que certains visent dans la foulée les (pas im)possibles alliances entre le PS et le PTB dans l’une ou l’autre commune, on pense surtout à Molenbeek.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct