Patrick Dupriez quitte la coprésidence d’Ecolo: «Je passe le relais»

«
Je m’applique cette logique chère à Ecolo, qui n’est pas une logique de compétition, de préservation du pouvoir
».
« Je m’applique cette logique chère à Ecolo, qui n’est pas une logique de compétition, de préservation du pouvoir ». - Roger Milutin.

Rendez-vous est fixé sur les hauteurs de Ciney, dans une petite maison simple et de grand charme, qui ouvre sur des champs magnifiés par le soleil et bordés de grands arbres encore verts pour la saison. Sur l’ordinateur de Patrick Dupriez, un chat dort paisiblement. On lance l’enregistrement. Le chat décampe, comme s’il sentait la tension de l’instant. Il ne reviendra qu’au moment précis où nous coupons l’enregistreur. Tendu, un peu, ému beaucoup, passionné, toujours, Patrick Dupriez s’installe.

Commençons par le commencement…

On devrait plutôt parler de la fin. L’information de base c’est que pour des raisons – j’insiste – strictement personnelles, j’ai décidé de passer le relais de mon mandat de coprésident après ces trois années et demie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct