L’Italie ne modifiera pas son projet de budget 2019

Le Premier ministre Giuseppe Conte (à g.) sous le regard de son ministre de l’Intérieur Matteo Salvini
: «
Pour l’Italie, il n’y a aucune chance d’Italexit, de sortie de l’Europe ou de l’eurozone
».
Le Premier ministre Giuseppe Conte (à g.) sous le regard de son ministre de l’Intérieur Matteo Salvini : « Pour l’Italie, il n’y a aucune chance d’Italexit, de sortie de l’Europe ou de l’eurozone ». - Reuters.

Lundi midi, le président du Conseil, Guiseppe Conte a annoncé que l’Italie ne modifierait pas son projet de budget 2019, en lequel la Commission européenne voit un dérapage « sans précédent dans l’histoire du pacte de stabilité et de croissance » (nos éditions du week-end).

La réponse du berger à la bergère tient en quatre points. Un, la coalition au pouvoir, qui réunit la Ligue et le M5S, sait que le budget ne respecte pas les règles européennes. Deux, ce budget est nécessaire pour relancer la croissance économique. Ce qui permettra, trois, de réduire le ratio dette publique sur PIB. Et quatre, l’Italie s’engage à resserrer les boulons si les prévisions s’avéraient trop optimistes ou à revenir plus rapidement vers la trajectoire budgétaire si la reprise était plus rapide qu’espéré.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct