ING et l’huile de palme: des ONG dénoncent un financement toxique

Quinze ONG belges (Fian, Financité, CNCD-11.11.11...) étaient réunies mardi midi devant l’un des sièges bruxellois d’ING.
Quinze ONG belges (Fian, Financité, CNCD-11.11.11...) étaient réunies mardi midi devant l’un des sièges bruxellois d’ING.

Il y a deux ans pile-poil, un collectif de 15 ONG belges ouvrait le dialogue avec ING. Le but de la manœuvre : dissuader la banque de poursuivre le financement de l’entreprise belgo-luxembourgeoise Socfin, active dans les plantations d’huile de palme.

Deux ans plus tard, ces mêmes acteurs de la société civile dénoncent un statu quo chez ING Belgique, actuellement en pleine campagne publicitaire pour des investissements plus « durables ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct