La Belgique, candidate à la Communauté des pays de langue… portugaise

Pour Didier Reynders être membre observateur de la Communauté des pays de langue portugaise peut avoir un certain avantage.
Pour Didier Reynders être membre observateur de la Communauté des pays de langue portugaise peut avoir un certain avantage. - Belga/ Eric Lalmand

Depuis Lisbonne

Que la Belgique soit membre de l’Organisation internationale de la francophonie, on comprend. Qu’elle participe à des réunions de pays parlant l’allemand, comme le fait par exemple le roi Philippe, on voit. Mais pourquoi diable notre pays a-t-il demandé son adhésion, à titre d’observateur, à la CPLP, la Communauté des pays de langue portugaise ? Certes, notre territoire accueille quelque 65.000 Portugais – autant que notre communauté germanophone…- mais tout de même.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct