F-35: il n’y a donc eu ni transparence ni débat

F-35: il n’y a donc eu ni transparence ni débat
D.R.

Un « simulacre de démocratie », une réunion « pour la galerie » et on en passe : l’opposition a eu la dent dure, ce mercredi, en dénonçant la manière dont le gouvernement a choisi d’informer les parlementaires sur le dossier des achats militaires. Le Premier ministre, Charles Michel, n’avait-il pas promis de faire « toute la transparence » au sujet du remplacement des F-16, toujours supposé à ce stade, par 34 avions F-35 américains ?

Et le huis-clos demandé en soirée et obtenu par le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) alors que le nombre de députés présent se réduisait n’est pas de nature à modifier cette impression.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct