Un rorqual mort d’inanition au large de notre côte

L’animal pèserait autour des 25 tonnes, soit 5 tonnes de moins que son poids normal.
L’animal pèserait autour des 25 tonnes, soit 5 tonnes de moins que son poids normal. - Belga.

Grutiers, agents de la protection civile, scientifiques, badauds, écoliers… Ils sont venus, ils sont tous là, ce jeudi matin, pour le triste et très odorant spectacle du corps sans vie d’un rorqual mâle de 18 mètres de long, sur la plage du Coq. Le phénomène est assez rare sur notre côte : la dernière fois qu’une baleine s’y était échouée, c’était en novembre 1997.

« En 1994, quelque 300.000 personnes étaient venues sur la plage pour voir les cachalots échoués sur la plage. C’est toujours une attraction parce qu’il est très rare de voir de près ces animaux charismatiques et mystérieux. Et de les sentir aussi, puisque l’odeur des grands cétacés est très caractéristique », décrypte Thierry Jauniaux, spécialiste des mammifères marins et professeur à la faculté de médecine de l’ULiège, en charge de l’autopsie de l’animal avec ses homologues de l’université de Gand.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Belgique