Les listes citoyennes, une «expérience enrichissante»

Suite aux élections communales, les listes citoyennes ont appris sur la machine électorale et s’organisent désormais pour les prochains scrutins.
Suite aux élections communales, les listes citoyennes ont appris sur la machine électorale et s’organisent désormais pour les prochains scrutins. - Roger Milutin/Le Soir

Le vent d’automne est passé par là, balayant les rêves d’élus ou concrétisant les rêves de mandats. Les élections communales ont vécu. Et pour les citoyens engagés sur des listes sans couleur politique, le moment du réveil, du retour à l’ordinaire est venu.

« On s’est bien amusé, sourit Nadia Dupont, tête de la Liste citoyenne montoise. On espérait un élu mais, en un mois, ce n’est pas possible. » L’initiative électorale avait été tardive, dictée par les tergiversations du collège communal à rendre public l’ensemble des documents relatifs au conseil communal. A Braine-l’Alleud non plus, les Intérêts Citoyens de Stanislas de Lantsheere n’ont pas eu plus de succès. Tout comme Michaël Demierbe, qui emmenait la liste Oxygène sur Charleroi. Ce nouveau parti n’enregistre toutefois pas moins de huit élus communaux dans d’autres communes de Wallonie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct