Les vélos électriques de Billy à la conquête de Bruxelles

Les vélos électriques de Billy à la conquête de Bruxelles
Sylvain Piraux

Pionnier de la location de vélo à assistance électrique en libre-service (« free-floating »), la start-up bruxelloise Billy vient de boucler une levée de fonds, via un crowdfunding. Dans son escarcelle : 250.000 euros, soit de quoi doubler sa flotte à Bruxelles, pour la faire passer de 150 à 300 vélos.

L’histoire a commencé en septembre 2017, pour une (longue) période de test. « On a limité le nombre d’utilisateurs, mais c’était déjà une utilisation réelle, pas une phase bêta », précise Guillaume Verhaeghe, cofondateur de Billy avec Pierre de Schaetzen. Plus d’un an plus tard, la start-up s’apprête à lancer ses vélos en service commercial. Le principe est simple : l’utilisateur repère un vélo électrique Billy dans sa zone via une application, il déverrouille le cadenas avec son smartphone et, après utilisation, raccroche le vélo à un poteau ou une grille (il n’y a pas de stations comme pour les Villo, par exemple), où un autre utilisateur pourra s’en servir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct