Russie: l’ex-cité du nucléaire soviétique est transformée en zone d’innovation

Au début des années 2000, Doubna peinait encore à se réinventer. Aujourd’hui, les nouvelles installations et les créations d’emplois se multiplient. © D.R.
Au début des années 2000, Doubna peinait encore à se réinventer. Aujourd’hui, les nouvelles installations et les créations d’emplois se multiplient. © D.R.

Depuis Doubna,

De Beria aux nouvelles technologies, Doubna a osé une audacieuse mutation. «  Ici, au début, il n’y avait rien… C’était un champ vide !  », se souvient dans un sourire Alexandre Rats, ex-maire de cette ville moyenne de quelque 70.000 habitants près de Moscou et aujourd’hui encore à la tête de l’agence en charge de son développement économique.

La statue de Lénine, prétendument la plus haute d’Europe, veille toujours. Tout comme fonctionne encore le centre de recherches nucléaires orchestré jadis par Lavrenti Beria, le chef du NKVD (ancêtre du KGB). Mais, à quelque 130 km au nord de Moscou, le long des bucoliques rives de la Volga, c’est désormais l’une des plus prometteuses zones industrielles de la Russie moderne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct