Et si on végétalisait la cour de récré?

«
Si les enfants aiment autant ce lieu, c’est grâce à l’omniprésence de la nature mais aussi parce qu’on l’a construit tous ensemble.
»
« Si les enfants aiment autant ce lieu, c’est grâce à l’omniprésence de la nature mais aussi parce qu’on l’a construit tous ensemble. » - Dominique Duchesnes.

Au pied des trois saules, il fait bon apprendre. Ce matin, avec les élèves de 1re et de 2e primaires dont elle est la titulaire, Mme  Cramer a construit un hôtel à insectes. Après avoir regardé quelques vidéos sur YouTube pour identifier quel substrat correspond à quel insecte et lu à haute voix le descriptif de l’activité, une dizaine d’enfants se sont regroupés autour de la structure en bois alors vide.

Des pommes de pin, de l’écorce, des briques, de la mousse, des copeaux de bois naturels. Charrié par leurs petites mains, chaque matériau a trouvé place dans une des logettes de bois, attendant désormais d’héberger une belle diversité d’insectes dont l’apprentissage des noms est tout sauf une sinécure.

Une majorité des écoliers est issue d’un milieu socioculturel défavorisé et vit dans la cité du quartier. Le vocabulaire des petits s’enrichit en même temps que la dextérité manuelle des plus grands s’affine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct