En Europe, le blasphème n’est pas partout une hérésie

L’acquittement de la chrétienne Asia Bibi, poursuivie pour blasphème, a provoqué trois jours de protestation au Pakistan.
L’acquittement de la chrétienne Asia Bibi, poursuivie pour blasphème, a provoqué trois jours de protestation au Pakistan. - AFP.

Depuis une semaine, le sort de la Pakistanaise chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème puis acquittée, retient l’attention de tous les médias occidentaux. Son acquittement a en effet suscité une vague de protestation dans le pays, des manifestations s’étalant sur trois jours. Son avocat a été contraint de quitter le pays, menacé par des islamistes radicaux. La jeune femme n’est pour l’heure toujours pas sortie de prison. Le conjoint d’Asia Bibi a déjà introduit une demande d’asile aux Etats-Unis, au Canada ainsi qu’en Grande-Bretagne. En Europe, dans le même temps, plusieurs leaders politiques se sont empressés de déclarer que la chrétienne pouvait demander l’asile chez eux. Notre ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, et le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken, n’ont pas non plus écarté cette possibilité.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct