Entre des mains qataries, le chocolat Galler se veut plus belge que jamais

Depuis lundi soir, Jean Galler, fondateur des chocolats éponymes, n’a désormais plus rien à voir avec l’entreprise. © Belga
Depuis lundi soir, Jean Galler, fondateur des chocolats éponymes, n’a désormais plus rien à voir avec l’entreprise. © Belga

Depuis lundi soir, la marque Galler appartient à 100 % à… un investisseur qatari. Jean Galler, fondateur de la chocolaterie belge en 1976, a en effet vendu les 25 % de parts qui lui restaient dans son entreprise à un membre de la famille du cheik Bin Jassim Al Thani. Ce partenaire qatari, qui tient à rester discret, avait fait son entrée dans le capital de la chocolaterie belge en 2006 et, au fil des années, était devenu actionnaire majoritaire. Officiellement, Jean Galler se retire pour se reposer après une carrière éreintante d’entrepreneur chocolatier et pour se consacrer à de nouvelles aventures gustatives. Mais, en réalité, il part sur une note plutôt amère.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct