Gaza: un cessez-le-feu qui peut devenir une vraie trêve

Gaza-ville, le 4 novembre : de la lumière en soirée, une rareté depuis deux ans...
Gaza-ville, le 4 novembre : de la lumière en soirée, une rareté depuis deux ans... - MAHMUD HAMS/AFP.

Comme un parfum de cessez-le-feu, ou même un air de trêve : tout se passe dans la bande de Gaza depuis quelques jours comme si les récents efforts engagés par les Nations unies et l’Egypte avaient porté des fruits, même si l’évaluation de la situation reste aléatoire. Certes, l’Etat d’Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle le territoire depuis 2007, ne vont pas signer ensemble un accord de paix demain. L’un ne reconnaît pas ce qu’il appelle une « organisation terroriste » et l’autre ignore « l’illégitime entité sioniste ». Pourtant, les parties ne semblent pas loin d’une trêve qui pourrait devenir stable.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct