C’est l’argent qui graisse les rouages de la politique

Lors des cérémonies du Last Post à Ypres, de nombreuses personnes rendent hommage aux soldats britanniques tombés durant la Grande Guerre. L’organisation
de ces indispensables moments commémoratifs sortira bientôt des compétences de la Province.
Lors des cérémonies du Last Post à Ypres, de nombreuses personnes rendent hommage aux soldats britanniques tombés durant la Grande Guerre. L’organisation de ces indispensables moments commémoratifs sortira bientôt des compétences de la Province. - © Belga.

Le 11 novembre approche. En Flandre-Occidentale, l’armistice de 1918, qui marqua la fin des combats de la Première Guerre mondiale, la victoire des Alliés et la défaite de l’Allemagne, sera commémoré avec nettement plus d’intensité qu’ailleurs. Surtout à Ypres, ville dévastée durant la Grande Guerre, les cérémonies se succéderont, culminant avec le Last Post, où les clairons des pompiers locaux joueront à 20 heures, comme chaque soir, la sonnerie militaire du Last Post en mémoire des soldats morts dans la région. Et souvent, des coquelicots en papier tourbillonnent devant les spectateurs réunis devant le monument impressionnant de la Porte de Menin.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct