La Colombie a déclaré à la Belgique la guerre… de la frite congelée

La Colombie veut se protéger de l’avalanche de frites européennes provoquée par l’accord de libre-échange UE-Colombie.
La Colombie veut se protéger de l’avalanche de frites européennes provoquée par l’accord de libre-échange UE-Colombie. - Le Soir.

C’est un coup, sévère, que la Colombie a porté elle-même à sa réputation de… colombe. Ce pays, qui a scellé un accord de paix historique avec les Farc après un demi-siècle de conflit meurtrier, cette nation auréolée d’un Nobel de la Paix, eh bien ! cet Etat a décidé de nous déclarer la « guerre ». Qui plus est : la guerre… de la frite congelée.

La Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne sont dans le même sac : le 1er novembre, Bogota a décidé d’imposer des « mesures anti-dumping » à ces exportateurs européens – soit de méchants droits de douane additionnels, pour compenser un prix jugé artificiellement déprimé. « On ne comprend pas. On attend les arguments (de la Colombie), se lamente un diplomate européen. On a de bonnes frites. Et pas de subsides ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct