lesoirimmo

Un procès dans le procès «des hébergeurs»: Myria accusé de «racisme»

Le procès dit «
des hébergeurs
» se tiendra jusqu’à ce vendredi.
Le procès dit « des hébergeurs » se tiendra jusqu’à ce vendredi. - Philip Reynaers / Photo News.

Son avocate l’a dit devant les militants qui dénonçaient le procès dit « des hébergeurs », mercredi matin devant le palais de justice. Elle le répète à tous les journalistes qui l’interrogent depuis hier et compte bien le marteler dans sa plaidoirie. Selma Benkhelifa, le conseil du Tunisien Walid C., juge que Myria a fait preuve de « racisme » envers son client.

Walid est l’un des douze prévenus pour trafic d’êtres humains dans le cadre d’une organisation criminelle. Et l’un des 9 contre qui Myria, le Centre fédéral Migration, s’est constitué partie civile. Une prérogative de l’organisme public indépendant dans les procès de type.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct