Le parquet requiert l’acquittement de deux hébergeurs de migrants

Edition numérique des abonnés

Le parquet a demandé jeudi l’acquittement de deux personnes qui avaient hébergé chez elles des migrants mais a requis une condamnation légère pour deux autres. Il a par contre requis des peines jusqu’à 40 mois de prison pour d’autres individus qui avaient, eux, agi comme passeurs. Dans ce dossier, plusieurs personnes sont poursuivies devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour trafic d’êtres humains. Parmi les prévenus figurent des citoyens belges, deux journalistes et une assistante sociale entre autres, qui avaient hébergé chez eux des migrants, en 2017.

Les deux magistrats représentant le ministère public ont requis jeudi après-midi l’acquittement de deux prévenus, des citoyens belges qui avaient accueilli chez eux des migrants, entre janvier et mai 2017.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct