Viktor Orban, l’éléphant dans la maison PPE

Viktor Orban, au congrès du PPE à Helsinki, a essuyé des critiques cinglantes de ses coreligionnaires.
Viktor Orban, au congrès du PPE à Helsinki, a essuyé des critiques cinglantes de ses coreligionnaires. - Reuters.

Lors de sa première conférence de presse comme tête de liste du PPE, Manfred Weber a annoncé jeudi que s’il devient président de la Commission européenne, il déposera une proposition législative visant à renforcer le mécanisme de protection de l’Etat de droit au sein de l’UE. Une initiative qui visera évidemment les dérives telles qu’on les observe en Hongrie, en Pologne et de plus en plus en Roumanie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct