Face à la précarité, les Restos du cœur doublent leur capacité de stockage

18
% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Auxquels il faut ajouter ceux qui ne disposent que de 15 à 50 euros de plus que ce même seuil.
18 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Auxquels il faut ajouter ceux qui ne disposent que de 15 à 50 euros de plus que ce même seuil. - REUTERS.

L a solidarité passe par le cœur et tout ce qui n’est pas partagé est perdu . » Yvonne L’Hoest, présidente de la fédération des Restos du cœur de Belgique, veut décidément montrer que la septantaine de salariés et les quelque 540 bénévoles de l’association sont prêts à en découdre avec une pauvreté grandissante : les demandes et le nombre de bénéficiaires ne cessent de croître, les Restos ont servi plusieurs milliers de repas en plus entre juillet 2017 et juillet 2018. Ce jeudi matin, dans la zone d’activité économique de Fernelmont, en province namuroise, où est implantée la base logistique pour la Belgique, un nouveau hangar de stockage des denrées alimentaires de 800 m2 était inauguré. Il prend place juste à côté de l’ancien, de 600 m2, qui est opérationnel depuis 2010. La capacité totale de stockage de l’association est donc plus que doublée. Et si toutes les denrées alimentaires n’y transitent pas, ces hangars sont un maillon essentiel dans le fonctionnement des Restos du cœur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct