Tamino Amir

<span>Tamino</span> Amir

L’an dernier, le EP Habibi nous a révélé la voix habitée de Tamino. Le même « Habibi » ouvre ce premier album qui fait bien d’aller au-delà de cet organe en or, la production luxuriante, entre cordes orientales et oud, épiçant le propos tout en le ramenant à ses racines paternelles.

Tout n’est qu’équilibre ici. Jo Francken et son associé PJ Maertens ont préservé l’essentiel – la mélodie – en brassant les cultures et les styles, les chansons du jeune Tamino (22 ans dans quelques jours) ayant pour elles d’être incomparables et d’une belle spiritualité.

Ce disque sort en même temps dans le monde entier, là où son tourneur anglais compte bien l’emmener.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct