«Les Nombrils, c’est de l’anti-Disney!»

Jenny et Vicky devant le portrait de Karine, nouvelle star du rock et de l’école...
Jenny et Vicky devant le portrait de Karine, nouvelle star du rock et de l’école... - Dupuis.

Nés dans le magazine d’humour québécois Safarir, les Nombrils démontent depuis bientôt 15 ans les stéréotypes de l’adolescence. Ses trois héroïnes, Karine, la brindille gentille, Jenny, la bombe rousse sans tête, et Vicky, la brune manipulatrice, se vouent depuis le premier jour de la série un amour-haine hypocrite. Les auteurs en jouent pour noircir d’humour des thèmes forts comme le rejet, l’humiliation, la solitude, la séduction, l’addiction, le suicide… Maryse Dubuc et Marc Delaf ont quitté leur « Belle Province » du Canada pour venir à Bruxelles nous parler des dessous du nouvel album, Ex, drague et rock’n’roll.

Dans ce 8e tome des Nombrils, Karine casse définitivement son image de souffre-douleur. Elle sacrifie la morale à la célébrité.

C’est sa première vacherie ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct