L’Australie électrisée par des Belges

Partout dans le monde, il faut résoudre le problème de l’accumulation des déchets.
Partout dans le monde, il faut résoudre le problème de l’accumulation des déchets. - PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Keppel Seghers, le bras technologique anversois du conglomérat multinational Keppel, a décroché un contrat stratégique en Australie d’une valeur de 70 millions d’euros. Le groupe de solutions environnementales y participera à la construction de la toute première usine de valorisation énergétique de déchets. L’ensemble de l’infrastructure de traitement qui devra sortir de terre à Kwinana (Perth) représente un investissement global de 416 millions d’euros. « L’Australie n’a aucune expérience dans le “ waste-to-energy” et nous en possédons beaucoup dans différents contextes et pays », remet en contexte Benoit Englebert, directeur du développement commercial chez Keppel Seghers.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct