«Sortir l’archive littéraire de l’archive»

Marc Quaghebeur et l’éventail japonais offert à M
me
 Rodenbach, avec un poème de Mallarmé et les signatures de Whistler et Puvis de Chavanne.
Marc Quaghebeur et l’éventail japonais offert à M me Rodenbach, avec un poème de Mallarmé et les signatures de Whistler et Puvis de Chavanne. - D. R.

H orta, c’est grandiose. Et Rodenbach, ce n’est pas que Bruges-la-Morte. Cette exposition au Musée des beaux-arts de Tournai, érigé par l’architecte belge, c’est une promenade dans notre grand XIXe siècle en suivant le fil rouge du Rodenbach écrivain, critique d’art et ami des artistes. » Marc Quaghebeur est assez fier de faire le guide dans ce musée qui fête ses 90 ans autour des collections du musée et de celles des Archives & Musée de la littérature, qui célèbrent leurs 60 ans et dont il assume la direction depuis 40 ans.

Cette suite d’anniversaires se fête donc dans le dialogue entre textes et œuvres d’art de leurs collections que le Musée et les AML, comme on les appelle, ont conjugués. Autour de deux figures importantes : Georges Rodenbach, bien sûr, et Henri Van Cutsem, un riche collectionneur bruxellois qui est à l’origine du Musée de Tournai.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct