ePrivacy, l’autre bataille pour votre vie privée

La question du consentement des utilisateurs à l’usage qui est fait de leurs données reste centrale.
La question du consentement des utilisateurs à l’usage qui est fait de leurs données reste centrale. - Photo News.

Vous avez aimé le RGPD (règlement général sur la protection des données) ? Vous allez adorer ePrivacy, la proposition de directive de la Commission qui vise à protéger la confidentialité de vos communications électroniques. Présentée en janvier 2017, la proposition visait à capturer dans la législation existante en la matière les nouveaux modes de télécommunications (Whatsapp, Facebook Messenger…). Si elle n’a pas eu, jusqu’ici, la même aura médiatique que le RGPD, elle n’en est pas moins controversée.

La semaine dernière, un article du média américain Politico a en effet mis le feu aux poudres. Il annonçait que l’Autriche, qui est chargée ce semestre de piloter les négociations entre États membres de l’Union européenne (UE), avait décidé de transmettre le dossier ePrivacy à un niveau politique, celui des « ambassadeurs des pays auprès de l’UE » (le « Coreper ») pour accord politique fin novembre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct