l’édito

Football Leaks : nettoyer la boue pour retrouver l’innocence du jeu

Edition numérique des abonnés

Dix jours et on a l’impression que la boue n’en finit plus de couler. Cela fait maintenant dix jours que l’opération Football Leaks déverse son torrent d’informations sur la planète foot. De là à l’ébranler, rien n’est moins sûr tant cette jungle économique a appris à courber l’échine quand souffle la tempête. Pourtant, le rythme des nouvelles ne baisse pas et touche tous les pans du sport roi. Après les hautes instances, incapables de faire appliquer leurs propres règles, après les combines des grands clubs soutenus par l’argent du Golfe ou celui des oligarques russes pour contourner les rares limites imposées à leurs envies de conquête, après les caprices des idoles, après l’ingénierie fiscale mise en œuvre pour que les milliardaires en culottes courtes puissent encore moins participer à l’effort collectif de l’impôt, c’est le trafic de mineurs qui est désormais mis en lumière.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct