Trop peu d’avenir dans l’Europe selon Merkel

Si la chancelière allemande a été quelquefois ovationnée ce mardi, c’était clairement en hommage à son passé... © EPA.
Si la chancelière allemande a été quelquefois ovationnée ce mardi, c’était clairement en hommage à son passé... © EPA.

J e ne sais pas si la chancelière serait venue, si elle avait su en fixant la date de sa venue au Parlement européen que deux semaines plus tôt, elle allait annoncer son retrait de la direction de son parti politique », s’interrogeait comme tout le monde Gabi Zimmer, la patronne du groupe de la Gauche unie européenne.

Dire que l’attente et les espoirs étaient grands au Parlement européen, où onze chefs d’Etat ou de gouvernement ont précédé Angela Merkel pour présenter leur vision de l’avenir de l’Europe, serait exagéré. Mais les chefs des groupes politiques s’étaient malgré tout permis d’oser espérer une étincelle, une lueur d’ambition.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct