lesoirimmo

«Quand cette agriculture locale aura disparu, que mangerons-nous?»

Michèle Zeidler et Chantal Van Pevenage, deux citoyennes membres du plan communal de développement de la nature à Nassogne, ont voulu pousser la réflexion plus loin, en organisant ce festival d’échanges de savoir et de partages d’expériences sur l’agriculture.
Michèle Zeidler et Chantal Van Pevenage, deux citoyennes membres du plan communal de développement de la nature à Nassogne, ont voulu pousser la réflexion plus loin, en organisant ce festival d’échanges de savoir et de partages d’expériences sur l’agriculture. - Michel Tonneau.

Dès ce jeudi soir et jusqu’à samedi, le village de Nassogne va vivre à un rythme de la réflexion, de la convivialité et du partage d’expériences, celui du « Festival des Terres nourricières ». Une initiative citoyenne pour rendre vie à la terre.

Chantal Van Pevenage et Michèle Zeidler, deux dames membres du PCDN de Nassogne, le plan communal de développement de la nature, ont voulu pousser la réflexion plus loin, en complément de ce qui se faisait dans une commune assez dynamique à ce niveau puisqu’il existe aussi un mouvement « Nassogne en Transition », et qu’il y a également dans la région un réseau « Colibris Famenne », né dans l’esprit de Pierre Rabhi qui souhaite construire une société plus humaine et écologique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct